Le verdict populaire au Bénin

Le Bénin autrefois quartier latin de l’Afrique est devenu le carrefour de justice populaire. Ce phénomène de verdict populaire ne date pas d’hier. En effet, certaine région au Bénin   sont réputés dans cette pratique. Mais avant d’aller plus loin, cherchons à comprendre la signification de cette pratique.

IMG-20141201-WA0083

Qu’est-ce que le verdict populaire ?

Le verdict est défini selon le dictionnaire comme une réponse du jury aux questions du tribunal concernant la culpabilité de l’accusé. De façon très simple, c’est un jugement que prononcent les jurés. Ce jugement a un caractère légal puisqu’il est prononcé devant une juridiction compétente en la matière. Par contre, le verdict populaire est le fait que la population ou un certain nombre de personnes décide de rendre justice elles-mêmes suite à la capture d’une personne présumé coupable. Il est parfois exercé dans les cas de vol, de crime, de viol et même d’adultère …etc. Le verdict populaire est un acte délibéré de ces auteurs et revêt un caractère illégal en ce sens que ces derniers ne prennent pas, ni le temps, ni la peine de vérifier ou chercher les preuves de la culpabilité d’un présumé. Par cet acte, plusieurs innocents ont perdus la vie avant même qu’il n’est le temps de se défendre.

Comment se manifeste donc le verdict populaire ?

Lorsqu’une personne est surpris en fragrant délit ou présumée coupable, la population se saisie d’elle. Le temps n’est pas accordé pour la plupart des cas aux présumés de présenter leur défense. Quelques individus « sans cœur » rouent de coup le présumé coupable. Au pire des cas, il est brulé vif. Sur la scène, on retrouve des personnes curieuses et des spectateurs venus satisfaire leur curiosité.

Depuis plusieurs semaines, les actes de verdicts populaires sont devenus monnaie courante. Quels en sont les causes ?

Qu’est ce qui explique la recrudescence de ces actes de verdict populaire ?

Il faut noter qu’avec l’avènement du gouvernement de la rupture le 06 avril 2016, des mesures de suppression des postes de contrôle de police et gendarmerie ont été prises sur l’ensemble du territoire national. Au lendemain de cette décision de suppression, les bandits ont repris leur travail. Les braquages sont devenus le quotidien des usagers et voyageurs. Même la capitale économique n’a pas été épargnée. Face à la démission des autorités compétentes (police et gendarmerie) chargés de la sécurité des personnes et des biens, la population s’est approprié cette compétence. Elle a donc décidé de se faire la justice à sa manière. Conséquence, les verdicts populaires se multiplient. Lorsqu’un voleur ou un criminel est attrapé, qu’il soit coupable ou innocent, il est exterminé (battu à mort ou brulé vif).
Conséquences sur le développement

Les actes de verdict populaire ne sont pas sans conséquences sur le développement des pays dans lesquels ils sont pratiqués. A la première analyse, on s’aperçoit que les braqueurs ou voleurs tuent des citoyens avant de les dépouiller de leurs biens. Ces personnes qui décèdent sont des pertes de ressources humaines qualifiées et indispensables pour le pays. Des anciens ministres, cadres supérieurs ont trouvés la mort au cours des braquages ; sans oublier des commerçants, des paysans qui font tourner l’économie du pays. Donc, le verdict populaire vient résoudre ce problème. Mais en deuxième analyse, on note que le voleur, le braquage qui subit le verdict populaire est aussi une perte pour la nation. D’une certaine manière, ils contribuent à l’animation de la vie politique, économique de la nation. De plus près, les biens volés sont réinvesti dans l’économie même si les actes qu’ils (braqueurs …etc.) posent ne sont pas à encourager. Des mesures doivent être prises pour réguler ce phénomène afin qu’il ne cause pas de préjudice pour le développement de la nation.

Mesures prises par les autorités

Mis devant le fait accompli, le gouvernement a décidé de réagir. Et comme décision, il a été retenu de punir toutes les personnes qui seraient auteurs ou co-auteurs de ces actes. Le gouvernement est allé encore loin en décidant de punir même les passants qui n’auraient rien faits pour empêcher que le verdict populaire se produit. Les spectateurs ne sont pas épargnés.

Des questions s’imposent. Pourquoi décider de punir même les passants qui n’auraient rien fait pour empêcher que l’acte se produit ? Cette décision peut-elle faire diminuer les actes de verdict populaire ? Comment sera-t-elle appliquée ? Dans les actes de verdict populaire, on note une complicité et une solidarité au sein de la population. Les auteurs de ces actes ne sont jamais dénoncés. L’application de cette décision sera confrontée à des obstacles.

Ne pas aimer les auteurs de braquage, de vol, de crime ou de viol est admissible,

Vouloir ou souhaiter parfois leur disparition ou mort est aussi acceptable,

Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut les tuer ou les exterminer.

La vie humaine est précieuse et personne n’a le droit d’ôter celle d’un autre quel que soit la raison.

 

 

Mots clés : verdict populaire, politique, sécurité, responsabilité de l’Etat,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s